Amanda Sinclair Portrait

Kim Beauchamp, LAP

Gestionnaire principale de la paie, Bison Transport – Woodlands, Manitoba

La paie a toujours fait partie de la vie de Kim Beauchamp. Toute jeune, elle passe ses journées assise à la table de la cuisine pour regarder sa mère qui, avec un crayon et du papier, s’occupe de la comptabilité d’une petite entreprise.  

Véritable fille de la campagne, Kim a toujours préféré le calme à l’agitation des grandes villes. Elle se sent chez elle à Woodlands, au Manitoba. Le village se trouve juste assez loin de Winnipeg pour profiter de la sérénité et de la tranquillité de la campagne, mais juste assez près de la ville pour pouvoir se rendre au bureau de temps à autre. Son mari et elle passent une bonne partie de l’hiver à explorer leur propriété en motoneige ou en raquette, ou encore à pêcher sur la glace. Quand le mercure monte et que la glace commence à fondre, ils mettent le cap sur leur chalet au lac des Bois, dans le nord de l’Ontario.  

Gestionnaire principale de la paie à Bison Transport depuis 29 ans, Kim a eu la chance de grandir personnellement et professionnellement au sein de l’entreprise. Elle dirige son équipe de main de maître, avec bienveillance.  

Kim étudie d’abord en comptabilité d’entreprise au Red River College. Environ un an après sa sortie de l’école, elle est embauchée par Bison Transport. À l’époque, l’entreprise familiale compte 60 camions. Sa flotte en compte maintenant 800, ce qui en fait l’une des plus grandes entreprises de transport en Amérique du Nord.  

Depuis presque trois décennies au sein de l’entreprise, où elle a occupé successivement les postes d’administratrice de la paie, de superviseure, de gestionnaire et de gestionnaire principale, Kim a vu le service de paie évoluer et grandir. L’utilisation de la technologie est le changement le plus évident.  

« Les outils technologiques sont de plus en plus avancés. C’est génial, mais aussi un peu effrayant, admet-elle. Je ne veux pas qu’une machine fasse le travail à ma place. Cela dit, je ne pense pas qu’un ordinateur pourra un jour remplacer les contacts que nous avons avec les employés. » 

D’ailleurs, le domaine des relations professionnelles en est un autre qui a beaucoup évolué. Le service de paie, autrefois traité comme une fonction d’arrière-plan, est désormais considéré comme faisant partie intégrante des opérations. On fait maintenant appel aux conseils et à la vision stratégique de l’équipe de la paie pour orienter le plan d’affaires et le garder sur la bonne voie.  

« Au début de ma carrière, mon travail consistait essentiellement à traiter l’information que je recevais. Petit à petit, à mesure que j’ai acquis de l’expérience et des connaissances, j’ai gagné en confiance. J’ai commencé à m’affirmer, à exprimer mes préoccupations et à faire des suggestions, ce qui a ouvert les yeux de mon patron sur toute l’importance du service de paie. Plus je parlais, plus on m’invitait aux réunions et plus on me demandait des conseils. Avant de prendre de grosses décisions, l’équipe de direction a commencé à nous questionner pour connaître les répercussions sur le service de paie. » 

Quand elle envisage l’avenir du service de paie, Kim anticipe que la satisfaction des employés gagnera en importance. Les employés ne veulent pas seulement leur chèque : ils ont besoin de professionnels qui peuvent les renseigner sur les retenues, les aider et les diriger vers les bonnes ressources financières. 

« Les employés veulent des réponses, et ils ne veulent pas toujours s’adresser à un ordinateur. » Elle trouve que ce point est particulièrement important dans son milieu de travail. « Nos chauffeurs sont sur la route. Ils ne peuvent pas toujours prendre des vacances en même temps que leur famille et sont souvent absents lors des anniversaires. Nous devons être capables de leur offrir un contact humain quand ils en ont réellement besoin. »  

L’empathie est une valeur qu’elle essaie d’inculquer à son équipe et qu’elle recherche quand elle embauche des professionnels de la paie. 

« On peut montrer à quelqu’un comment utiliser Excel ou un logiciel de paie, mais on ne peut pas toujours lui montrer à faire preuve de compassion ou à avoir une belle capacité d’écoute. » 

l’Institut national de la paie

Contactez-nous:
adhesion@paie.ca
(416) 487-3380
1-800-387-4693

Suivez-nous