Amanda Sinclair Portrait

Michelle Tompkins, PCP

Gestionnaire de la paie, Kline Construction, Woodstock, Nouveau-Brunswick

Michelle Tompkins se considère comme une introvertie qui aime travailler dans l’ombre.  

« Je pense que c’est aussi le cas de la plupart des gens qui aiment les chiffres! », dit-elle.  

Michelle est née à Woodstock, au Nouveau-Brunswick, y a grandi et y a vécu toute sa vie. Elle et son fils de 11 ans aiment être près de leur famille et de leur cercle d’amis. Tout au long de l’été, vous les trouverez à l’extérieur en train de profiter de la piscine, ou bien à Fredericton, où ils se rendent occasionnellement pour essayer un nouveau restaurant ou magasiner.  

Michelle se lance dans le domaine de la paie il y a près de dix ans. Depuis cinq ans, elle occupe un poste de gestionnaire de la paie chez Kline Construction, dans la division KJ Management. Auparavant, elle a travaillé dans le domaine de la comptabilité. 

« Je pensais que la paie, tout comme la comptabilité, n’était qu’une affaire de chiffres. Lorsque l’occasion s’est présentée de changer de domaine, j’ai donc décidé de la saisir, affirme-t-elle. Il s’est avéré que cela allait bien au-delà des chiffres, mais j’ai adoré cela. »  

Même si elle voit passer des relevés de paie depuis des années, Michelle est surprise de découvrir toute l’ampleur du travail qui s’effectue en arrière-scène pour leur production. Qu’il s’agisse de codifier le système de paie et les avantages sociaux pour les employés ou d’apprendre à utiliser les différents systèmes informatiques, elle réalise rapidement à quel point son rôle est dynamique et complexe.  

« Le processus n’est jamais le même d’une période de paie à l’autre – il y a toujours des changements. » 

Elle se souvient que lorsqu’elle a commencé dans ce domaine, le papier était omniprésent. Elle constate toutefois que l’automatisation des processus s’est grandement accélérée au cours de la dernière décennie. Elle souligne que les systèmes continuent d’évoluer, de l’analogique au numérique et, plus récemment, à l’infonuagique, et qu’il est possible de traiter la paie de n’importe où, ce qu’elle considère comme une bonne chose, même si ce n’est pas son truc 

Alors que la plupart des gens adoptent le télétravail pendant la pandémie, ce n’est pas le cas de Michelle. Elle préfère se présenter au bureau.  Étant donné que le service de paie est un service essentiel, elle continue à se rendre sur place tous les jours pour s’assurer que les quelque 400 employés continuent à recevoir leurs chèques de paie – la plupart d’entre eux étant également des travailleurs essentiels.  

« Nos employés évoluent dans tous les domaines, de la plomberie à la restauration après sinistre, en passant par l’électricité, l’architecture, l’ingénierie et les télécommunications, dit-elle. Nos activités se déroulent principalement dans les Maritimes, mais nous sommes également présents aux États-Unis. Lors d’un ouragan ou d’une tempête de neige, nous sommes généralement l’un des premiers points de contact, ce qui ne manque pas de compliquer les choses sur le plan de la paie. » 

Afin de suivre le rythme des changements qui transforment le secteur de la paie, Michelle aimerait acquérir encore plus d’expérience et approfondir ses connaissances en ressources humaines. En ce moment, elle gère les régimes de retraite et les avantages sociaux et assume certaines tâches de comptabilité pour son entreprise. Cependant, elle a hâte de continuer à se perfectionner et de suivre d’autres cours pour diversifier ses compétences. Après avoir passé une dizaine d’années dans le domaine de la paie, elle se sent maintenant prête à relever un nouveau défi!

l’Institut national de la paie

Contactez-nous:
adhesion@paie.ca
(416) 487-3380
1-800-387-4693

Suivez-nous