Amanda Sinclair Portrait

Vish Bandoo, LAP

Gestionnaire de la paie, Association canadienne du diabète, Toronto, Ontario

Vish Bandoo adore mettre son talent au service des autres. Et en ce qui concerne la paie, son talent est immense.  

Originaire de la Guyane, Vish déménage au Canada en 1990, dans la région du Grand Toronto, où sa famille s’agrandie et sa carrière dans le domaine de la paie prend son envol – tout comme sa passion pour ce domaine.  

« Au départ, je voulais faire carrière en enseignement. J’ai d’ailleurs fait des études en éducation pendant quelques mois, tout juste avant d’arriver au Canada, indique Vish. Mais une fois au pays, j’ai réalisé que je devais retourner sur les bancs d’école pour acquérir des notions d’informatique. Chez moi, il n’était pas nécessaire d’utiliser un ordinateur comme enseignant à cette époque. Par contre, j’ai bien vu qu’il serait important d’apprendre à le faire ici. » 

Vish s’inscrit donc au Collège Centennial pour acquérir des connaissances de base. Au fil de ses cours, elle découvre qu’elle possède une aptitude pour la comptabilité et que ce domaine l’intéresse. Elle poursuit ses études dans cette voie, se disant qu’elle pourrait trouver un emploi en gestion des comptes fournisseurs ou des comptes clients. Toutefois, obtenir un emploi lorsqu’on est nouvellement arrivé au pays s’avère difficile.  Malgré cela, elle persévère et est embauchée dans une usine.  

« Le directeur de l’usine était formidable et il croyait en moi. Il m’a dit que si je voulais faire autre chose, je n’avais qu’à lui dire et qu’il ferait ce qu’il pouvait pour m’aider », se remémore-t-elle.  

Vish entre au travail les fins de semaine pour donner un coup de main au service de paie. Elle additionne les heures de travail des employés et entre ces données dans le système. Son directeur lui montre comment traiter les heures supplémentaires et la paie – des tâches qui lui plaisent beaucoup, comme elle le constate.  

Par la suite, Vish reprend ses études et obtient un diplôme en comptabilité de la Toronto School of Business. Puis, elle décroche un emploi comme contractuelle au siège social de la chaîne de magasins de détail BiWay, où elle s’occupe d’un projet spécial visant à évaluer l’incidence d’une hausse du salaire minimum. Vish impressionne son équipe, si bien que son contrat est prolongé pour qu’elle puisse apporter du soutien à l’équipe principale du service de paie. Elle y apprend beaucoup au sujet du système d’information sur les ressources humaines de l’entreprise et des pratiques quotidiennes liées à la paie. 

« J’étais très zélée, affirme-t-elle en riant. Le service de paie comptait de six à huit personnes, et je les aidais toutes. J’ai donc pu toucher à beaucoup d’aspects. Par exemple, je préparais l’arrivée des nouveaux employés, je montais leurs dossiers, je produisais des rapports pour mon supérieur et je faisais bien d’autres tâches. »  

Un de ses collègues la recommande à une entreprise de Scarborough qui cherche à pourvoir un poste à temps plein. Son talent naturel ne passe pas inaperçu aux yeux du directeur financier de cette entreprise, qui lui propose de plus amples responsabilités en ressources humaines (RH) et lui paye des études menant à un diplôme dans ce domaine. 

Au cours des années suivantes, Vish continue d’évoluer en tant que professionnelle des RH et de la paie. Elle occupe des postes qui représentent des défis intéressants. De plus, ces derniers lui permettent d’enrichir ses compétences. Lorsqu’un poste se libère chez Diabète Canada, elle sait que c’est pour elle.  

Le père de Vish est décédé des suites de complications liées au diabète alors qu’elle était beaucoup trop jeune. Le travail qu’accomplit cet organisme de bienfaisance lui tient donc à cœur. Après 18 ans à y travailler, Vish sait qu’elle apporte une grande contribution à la recherche d’un traitement.  

« Je m’assure que personne à Diabète Canada n’ait à s’inquiéter de sa paie. Il faut que ces gens, qui sont aux premières lignes à faire le travail, soient rémunérés correctement chaque jour. » 

Vish souligne aussi qu’elle ne s’est jamais ennuyée en près de 20 ans au sein de l’organisme. Un défi n’attend pas l’autre, il y a toujours du nouveau. Vish sent que tout son parcours professionnel l’a menée là où elle devait être, et qu’elle peut mettre à profit toutes les compétences qu’elle a acquises au fil des ans.  

Maintenant qu’elle peut plus souvent travailler de la maison, Vish passe le plus de temps possible avec ses trois enfants adultes.  

« Le travail a occupé une place centrale dans ma vie, déclare-t-elle. Quand j’ai eu mes enfants, je n’ai même pas pris le congé de maternité jusqu’au bout! Maintenant que je n’ai plus à me déplacer pour aller travailler, je veux que nous prenions le temps de renforcer notre relation. » Vish passe donc une grande partie de ses temps libres à regarder des films de Bollywood avec son fils, à dévorer des séries Netflix avec sa fille ou à lire quand elle le peut.  

Selon Vish, le secret du succès est la passion. « La paie est un domaine formidable dans lequel faire carrière, mais la clé, c’est d’être passionné par ce travail », précise-t-elle. La passion n’a certainement jamais fait défaut à Vish.

l’Institut national de la paie

Contactez-nous:
adhesion@paie.ca
(416) 487-3380
1-800-387-4693

Suivez-nous